Un monde de crobard

Pages grises et roses d'une vie ordinaire.

26 septembre 2007

Lâcher prise

Cet homme n'a sur moi que le pouvoir que je lui donne.

HarcèlementJe suis partie, démarche inimaginable pour lui venant de moi, sa chose, docile et soumise, camouflet insoutenable. Il essaye de me le faire payer. Si je cède à ses tentatives d'intimidation, si je laisse ses bassesses et ses mesquineries m'affecter, je rentre dans son jeu, le même que j'ai justement fui il y a un an de cela.

Il faudrait que je lâche prise. Il faudrait que je lui pardonne de n'avoir pas su être celui dont j'avais besoin, il faudrait que je me pardonne de m'être laissée marcher dessus et détruire pendant de trop longs mois sans regimber. Il faudrait.

Je n'y arrive pas. Pas encore. C'est désormais mon combat. Au bout du chemin se trouvent la véritable liberté, et surtout la paix...

Posté par PtiCrobard à 10:35 - Divagations diverses - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Il y avait une faille en toi. C'est sur elle que s'est construite ( en partie au moins, en plus des siennes à lui, et probablement de bonnes choses aussi) cette relation bancale maintenant écroulée.

    Elle appartient au passé, à ces expériences qui font avancer, aussi, par ce qu'elles révèlent de ce qui reste à mettre en lumière pour le réparer.

    Des livres à conseiller ( si tu ne les connais déjà)
    "Femmes qui courent avec les loups", qui aide chacune d'entre nous, à partie del'interprêtation de mythes fondateurs à débusquer ce qui est à "travailler", et à trouver des pistes.

    Les livres de Jacques Salomé. J'aime beaucoup ses "contes à guérir, contes à grandir" et autres contes. J'ai beaucoup pleuré grâce à "si je m'écoutais, je m'entendrais".


    Et puis, oser se faire aider si on en ressent le besoin.
    (j'ai une adresse sur Paris, si tu es intéressée, contactes moi en privé).

    Bon courage sur ce chemin

    Posté par Lise, 26 septembre 2007 à 13:46
  • "Il faudrait" surtout que tu soies totalement, intimement et complètement convaincue que tu es respectable.
    Face à ces hommes là, un seul leitmotiv: les ramener toujours à la loi, rien que la loi, sous toutes ses formes (symboliques ou réelles, selon les circonstances).
    Le combat est long mais très salvateur. Entoure toi de personnes solides et sûres. Tu y arriveras.

    Posté par lulu la luciole, 26 septembre 2007 à 18:48
  • bon courage sur ce chemin sinueux mais salvateur, et n'hésite pas à te faire aider...

    Posté par Emmanuelle, 26 septembre 2007 à 22:19
  • C'est "drôle"... je suis passée aussi par ce genre de choses... Si, si, on s'en sort, on relève la tête, on se pardonne, on continue son chemin... plus forte, plus lucide... On a tous des faiblesses, des circonstances qui expliquent les histoires, et faire la paix avec ses erreurs est indispensable (oui, ok, facile à dire...). Mais bon au moins, faire un peu la paix... ça fait du bien...

    Posté par HeleneLalilulla, 02 octobre 2007 à 10:31

Poster un commentaire