Un monde de crobard

Pages grises et roses d'une vie ordinaire.

28 septembre 2007

Un mal de saison

enrhumee

Est-ce mon avocate, mardi, qui a un peu trop généreusement partagé ses microbes avec moi ? Est-ce simplement un cadeau saisonnier de Dame Nature ? Quoi qu'il en soit, depuis hier (trèèèèèèès) matin, je navigue à vue, dans un brouillard invisible aux autres, et pourtant bien présent. Voix cassée, nez pris, chauds et froids permanents. Monsieur le Rhume, bien le bonjour, mais j'avoue que je n'aurais vu aucun inconvénient à me passer de votre compagnie. Surtout ce week-end, qui devait être placé sous le triple signe de la bonne chère, des vins de Bourgogne, et de l'amitié. L'amitié sera toujours au rendez-vous, je n'en doute pas (tout en m'attendant à des représailles la semaine prochaine, quand ces messieurs-dames moucheront à leur tour...), mais le reste... Flupke.

Et pourtant, malgré ma tête format pastèque, malgré mes ailes de nez douloureusement échauffées à force de frottements de mouchoirs en papier, malgré mes lèvres parcheminées, je suis bien. Comme si ma tête se décidait enfin à dissocier l'essentiel des turpitudes du quotidien, et me laisser m'émerveiller de mes avancées de ces derniers jours, plutôt que de s'apitoyer sur mes petits bobos... Puis-je vous avouer que j'en suis la première surprise ?

Posté par PtiCrobard à 15:00 - La vie en rose (et gris aussi...) - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    tu sembles avoir une grande force intérieure... bon week-end bien entourée.

    Posté par Emmanuelle, 29 septembre 2007 à 14:57

Poster un commentaire