Un monde de crobard

Pages grises et roses d'une vie ordinaire.

21 mai 2008

Heures lentes

La journée se traîne et se tire, et les quelques rayons de soleil au-dehors ne parviennent pas à me réchauffer. Que se passe-t-il donc aujourd'hui, qui ne s'est pas passé les autres jours ? Pourquoi ce spleen, ce côté "Calimero" qui m'exaspère ? Je voudrais être chez moi, dormir un peu, feuilleter mes livres beaucoup, essayer de renouer doucement avec cette machine à coudre qui me tente mais me résiste. Je voudrais être au calme, entourée de la nonchalance et de la sérénité de mes deux poilus. Laisser couler les heures... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 14:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 mai 2008

Revirement de situation

Encore un matin difficile, où s'extirper de mon lit est un exploit, moi qui me suis levée sans le moindre problème avant 8h00 tous les jours de la semaine dernière. Une toilette de chat, l'hésitation devant l'armoire (quel temps aujourd'hui ? Comment camoufler au mieux ce petit bidon qui pourrait n'être encore que grassouillet ?). Et puis l'envie d'un vrai petit déjeuner, trois (!!!) grandes tartines de pain Poilâne, tartinées de beurre salé et trempées dans un chocolat chaud allégée d'un peu d'eau. Une attente tranquille à l'arrêt de... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 10:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 mai 2008

Retour

Un retour dans la morosité, après huit jours passés dans un cocon familial qui n'a jamais été si accueillant et protecteur que depuis qu'il a éclaté. Huit jours à se laisser vivre nonchalament, entre tâches quotidiennes et siestes d'après-déjeuner, huit jours hors du temps, huit jours d'un bonheur tout simple... Et puis un train, entre verdure et grisaille, et la perspective, bien peu riante, du retour au bureau, demain matin... Alors, écouter Nougaro, et se rassasier de ce soleil en notes de musique... (Pas de photo pour... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 mai 2008

Lui

Parce qu'il a été celui que l'on n'attend pas, le révélateur d'un malaise, et la personne vers qui je pouvais me tourner en sachant que ses intérêts ne prendraient jamais le pas sur les miens ; Parce qu'il a su panser mes plaies à vif, accepter celles de mes cicatrices trop douloureuses pour être chatouillées, même quand elles lui semblaient dérisoires ou abracadabrantes ; Parce qu'il a accepté mes hauts et mes bas, en s'inquiétant parfois, mais sans jamais juger, sans jamais oublier que c'était à mon propre rythme qu'il fallait... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 18:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
07 mai 2008

Le derviche

Des bougies soufflées devant des têtes enfin réunies, sous les rayons des premiers soleils, à peine ternis par l'absence d'une petite princesse, victime d'une varicelle tombée bien mal à propos, et de sa maman, restée avec elle... Une visite longtemps attendue, des retrouvailles, presque un an après. Trois jours passés à crapahuter dans Paris et Versailles, trois jours et deux soirs passés à papoter, discuter, tchatcher, rire et pleurer et rire encore. Trois jours de bonheur pur, et la promesse faite de traverser bientôt la... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 16:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 avril 2008

Comme un sourire émerveillé

D'aucuns, ici, me reprocheront peut-être gentiment mon silence à peine écorné de ces dernières semaines. Quoi qu'on en dise, je le soutiens, c'était pour la bonne cause ! (Enfin, non, mais comme j'ai des nouvelles plutôt sympas à partager avec vous, je me dis que je peux quand même tenter ma chance et essayer de faire croire qu'en fait, mon apathie tenait à un agenda de ministre plus qu'à une hénauuuuuurme fatigue pour cause de cycle insomniaque depuis deux bonnes semaines maintenant... Quand une marmotte qui a besoin de ses huit... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 15:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

03 avril 2008

Parce que !

Parce que le soleil brille derrière la vitre,parce que l'entretien de ce matin avec cette chère Mme de Trémaine s'est presque bien passé (j'y ai bien cru, jusqu'à 5 minutes de la fin... et puis non. Il y a des personnes qui ne peuvent pas s'empêcher de chercher l'affrontement, faut croire !),parce que je suis suuuuuuuuper motivée pour reprendre un par un les numéros de téléphone de mes six bases de données pour en virer dix et en rajouter quatorze,parce que l'idée m'a amusée, tout simplement, voici donc une reprise en forme de... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 15:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
27 mars 2008

Pas envie

Des photos qui attendent dans un dossier d'être transférées sur Canalblog...Des moments à raconter ou évoquer, certains précieux, d'autres quelconques, d'autres plus difficiles peut-être...Des mots plein la tête, mais pas envie. Pas envie de bloguer. A peine celle de vous lire. Mal partout, la nuque raide, la gorge irritée, un orchestre symphonique en plein accordage dans la tête.Et de retour au bureau... "Je vais bien, tout va bien..."
Posté par PtiCrobard à 13:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
20 mars 2008

Lutte de saison

L'hiver ne veut pas céder sa place au printemps, quoi qu'en dise le calendrier. Les bourgeons colorent les branches de vert tendre, mais le froid, vif et pinçant, domine pourtant l'air, que le soleil n'arrive pas encore à réchauffer. La vie s'éveille et bouillonne, mais ne parvient pas encore à faire éclater la gangue immobile de l'hiver. Il en est de moi comme de la nature. Ca bouge, là-bas, tout au fond, ça perce même parfois la surface, maladroitement, comme en témoigne cet eczéma spasmodique qui teinte mes paupières et le creux... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 11:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 mars 2008

Matin calme

Ils dorment, confiants. Il y a eu le bruit des griffes sur le plancher, les pattes posées sur le bord du lit pour voir si j'étais réveillée, pour voir si on avait le droit le monter. Il y a eu la quotidienne compétition pour les câlins et l'attention, l'une à grand renfort de petits miaulements apitoyants, l'autre par une débauche d'énergie insoupçonnée, chaque jour renouvelée. Et puis chacun s'est installé : moi dans le canapé, elle dans mon cher fauteuil crapaud, protégé de ses poils si doux par un plaid de coton marine, et lui, au... [Lire la suite]
Posté par PtiCrobard à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]