Un monde de crobard

Pages grises et roses d'une vie ordinaire.

14 janvier 2009

Et-femme-mère

Visite d'amis chers de l'Amoureux ce week-end, devenus chers à mon cœur dès notre rencontre, tant et tant que lui sera bientôt le parrain de l'Acrobate. Je les laisse pouponner et en profite pour prendre un peu de temps pour moi - juste le temps d'une douche prise sans se presser... Depuis combien de temps cela ne m'est-il pas arrivé ? Calcul vite réalisé : quinze jours. Depuis le 27 décembre dernier. (Ou plutôt, depuis le 25.)
L'Amoureux rentre dans la salle de bain, me glisse un mot, ressort après un baiser rapide. Depuis combien de temps ne m'avait-il pas vue nue ? Calcul vite réalisé : quinze jours. Depuis le 27 décembre dernier.

Je regarde cet enfant dormir, parfois paisiblement, parfois d'un sommeil agité. Je calcule mes chances de grapiller un peu de sommeil avant qu'il ne se réveille. Il faudrait aussi étendre le linge qui attend dans la machine. Et manger. Et noter ce que je ne dois pas oublier de faire, plus tard, quand j'aurai un peu de temps, un peu d'énergie aussi. Tiens, j'ai oublié de prendre des serviettes en papier quand j'ai préparé la liste des courses en ligne ! Oh ! penser à rajouter L. sur la liste des destinataires de faire-part !! Flûte, j'aurais dû en commander quelques-uns en plus, décidément ! Bon, à quand remonte la dernière tétée ? le dernier change ? Quelle heure est-il ?...

J'ai l'impression de me noyer dans un verre d'eau. L'impression de n'être plus qu'une mère, d'avoir oublié la femme, quelque part entre ici et ici, quelque part entre le moment où nous sommes partis pour la maternité et aujourd'hui. Combien de temps cette improbable équation peut-elle tenir ?...

Posté par PtiCrobard à 15:05 - Hérissonnades - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    Mais non tu ne la pas oubliée, la preuve en est de ces mots... la femme est un peu à part, juste à côté, pour le moment, pour la maman...

    Posté par Cécile, 14 janvier 2009 à 18:44
  • Bon ça va, j'y retourne à mon livre !

    Si tu te poses déjà la question, c'est que tu as la réponse. Il y en a qui se posent cette question au bout de dix ans alors...

    Bisous

    Posté par telle, 14 janvier 2009 à 21:20
  • Un certain temps. Il varie selon les femmes.
    Soit un peu indulgence envers toi/vous 2/vous 3.
    bises

    Posté par plume, 14 janvier 2009 à 22:14
  • L'apesanteur durera le temps du rodage, variable selon les maman... et les bébés. Donnez vous du temps, prenez les calins (avec vos deux hommes!)et oubliez les machines à laver, tant pis pour le basard.
    Vous vous posez des questions sur les horaires? Je vous suggère une solution adoptée à la naissance de la 1ère de mes 3 filles, un cahier à spirale, laissé dans la chambre du p'tit monstre, pour noter chaque événement de sa vie quotidienne. Cela aide à planifier l'oganisation, à ce rendre compte quand il passe progressivement de 5 à 4 repas, quand il a déjà atteint son compte et que, vraiment, il n'y a pas lieu de le réveiller, ou même la durée des "nuits" qui s'allonge. Ces cahiers ont duré un an pour chaque mouflette, j'avais pris l'habitude de noter les sourires, les dents, les positions assises, les petits coucous, comme un "carnet de route"! La relecture aide à relativiser, à voir les progrès. Et je ne vous dis pas les yeux écarquillés des filles lorsque je leur ai sortis... aux 15 ans de l'aînée!

    Posté par Ecritéo, 15 janvier 2009 à 14:44
  • une équation...un pas de côté...juste à côté, ou accotée, juste au bord de tes mots, tout un équilibre à deviner, à inventer; laisser du temps à chacun pour se retrouver Soi aussi... Message pas clair à la relecture mais avec beaucoup plus que les mots ne peuvent écrire. K.

    Posté par K., 15 janvier 2009 à 20:32
  • Ca va ?

    (Ecriteo... mais moi, quand il dort, je ne le réveille JAMAIS, j'en profite pour dormir !!!)

    Posté par telle, 16 janvier 2009 à 00:52
  • Cécile : je ne l'ai pas oubliée, juste tellement négligée qu'elle semble bien moribonde. D'un autre côté, si je suis tout à fait honnête, je crois bien que je n'ai tout simplement pas assez d'énergie pour assurer sur les deux fronts à la fois. Et déjà que je n'ai pas l'impression d'assurer beaucoup sur le front "Maman", en ce moment, on va peut-être jeter un voile pudique sur son pendant "Femme", un temps au moins...

    Ecriteo : câlins ? avec le petit, éventuellement, même si je ne me sens guère disponible. Mais avec le Papa, il faudrait qu'on prenne rendez-vous, je crois, et qu'on arrive à accorder nos humeurs. Malheureusement, en ce moment, ça ne semble pas être à l'ordre du jour...
    Quant au carnet, j'en tiens effectivement un depuis sa naissance, mais beaucoup plus "utilitaire" que le vôtre : je n'y notais d'abord que les tétées, et peu à peu, j'ai rajouté les changes, les périodes de sommeil, les crises de pleurs...

    Telle : "peut mieux faire", ça te va, comme réponse ?...
    Et pour ce qui est de le réveiller, on n'y arrive que quand on voudrait surtout ne pas le faire ! sinon, c'est mission impossible : quand Monsieur dort (c'est rare, vous me direz), il DORT ! L'haptonomiste en a été pour ses frais, l'autre après-midi...

    Posté par Le p'tit crobard, 16 janvier 2009 à 11:15
  • L'équation homme-femme-enfant se résout tous les jours. Tous les jours il faut inventer une nouvelle recette, tous les jours il faut trouver la bonne inconnue et parfois, il y a des x et des y plus des z qui se mêlent à la sauce.
    Pour l'instant, ton rôle de maman est majoritaire. Fort heureusement. Ton rôle de femme va rentrer en scène petit à petit.
    Aller, tout ira bien, il te faut apprivoiser ce petit acrobate...

    Posté par Mirabelle, 27 janvier 2009 à 15:20

Poster un commentaire